Fêtes : éviter les pièges alimentaires pour en profiter au maximum

Par 19 novembre 2018 Vivre mieux

Les températures baissent, sapins et guirlandes ornent déjà nos rues : Noël 2018 arrive ! Si les fêtes sont la promesse de bons repas, elles peuvent constituer une épreuve pour notre organisme sensible aux excès et aux calories. Pour en profiter au mieux, préparez votre corps et déjouez les pièges alimentaires.

Dossier spécial fêtes rédigé en collaboration avec Christine Charles-Ducros. Retrouvez ses conseils et recettes dans les livres  Collection Automne – Hiver et recettes de fêtes et Le psyllium en cuisine.

Avant les fêtes, équilibrer l’alimentation et l’activité

Une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et un sommeil suffisant sont vos meilleurs atouts à l’approche des fêtes. Privilégiez les fibres, les fruits et les légumes pour un système digestif et un corps en pleine forme. Les jus d’aloe peuvent aussi constituer des alliés de poids. Ils contiennent en effet des enzymes qui contribuent à une bonne santé intestinale.

  • Pas de régime avant les fêtes : si vous suivez un régime, que vous limitez considérablement votre consommation, les fêtes de fin d’année seront certainement pour vous l’occasion de compenser. A éviter ! Inutile également de sauter un déjeuner en prévision du réveillon, vous risqueriez de vous ruer sur l’apéritif le 24 au soir.
  • Pratiquez une activité physique : n’arrêtez pas votre sport ou activité physique pendant les fêtes ! Au contraire, l’activité physique régulière vous aidera non seulement à éviter le stress, qui fait grossir, mais aussi à équilibrer vos apports journaliers en calories.
  • Profitez de vos proches : les fêtes ne sont pas seulement l’occasion de bien manger, elles permettent aussi de partager de bons moments en famille ou avec vos amis. Composez les menus avec vos proches, décorez ensemble les lieux et faites-en sorte que les cadeaux choisis pour eux soient chargés d’amour !
Se régaler sans se malmener

L’apéritif pendant les fêtes est souvent un piège. Par facilité, et parce que nous avons déjà passé beaucoup de temps en cuisine, nous optons souvent pour des petits-fours et biscuits apéritifs industriels. Trop gras et salés, ils sont à proscrire.

De petites tartines maison de guacamole/crevette, de rillettes de thon, de houmous sont de loin préférables. Des légumes (en bâtonnets ou en lanières) accompagnées de fromage blanc allégé et ciboulette ou d’une sauce soja, permettront aussi d’entamer sainement la soirée.

Concernant le repas, les astuces de tous les jours restent valables et permettent  de limiter grandement  l’addition calorique. Si votre plat principal comporte une belle pièce de viande, évitez d’en proposer également en entrée.

Préférez les crustacés et fruits de mer au foie gras qui apporte 255 kcal pour 50 g. En comparaison, 6 huîtres contiennent 60 kcal ; elles couvriront 62 % de vos besoins en oméga-3 et tous vos besoins en zinc pour 3 jours !

Intégrez des légumes : purée de céleri/carotte et fondue de poireaux/épinards sont de saison, profitez-en ! Pour le choix de la viande, par exemple, optez pour la dinde (1,7 grammes de lipides pour une portion de 100 g).

Au dessert, on évite le plateau de fromages et on craque pour une part de bûche. En un mot : mangez un peu moins, mais profitez de chaque bouchée !

Réveillons et digestion enfin réconciliés !

Avec les bons repas qui s’enchaînent, quelques gênes digestives (gaz, ballonnements, constipation…) peuvent survenir. Voici quelques pistes pour les prévenir :

Tout d’abord, choisissez des aliments bio, il y aura moins de toxines à éliminer. Surveillez les quantités dans vos assiettes et savourez sans excès vins et champagnes biologiques (il ne provoqueront pas de maux de tête). Entre deux repas de fête, mangez léger ! Cela permettra à votre système digestif de prendre un peu de repos. Gardez à l’esprit qu’une alimentation équilibrée s’apprécie à l’échelle d’une semaine, un excès n’est donc pas dramatique. Ainsi, un bouillon de légumes et une compote peuvent suffirent après un repas copieux.

Enfin, prenez le temps de manger. Il est souvent recommandé d’accorder au moins 20 à 30 minutes à chaque repas. Cela permet à la fois de réguler le transit et d’accélérer la satiété. Si vous êtes habitué(e) aux repas rapides, prenez l’habitude de poser votre fourchette après chaque bouchée et ne la reprenez qu’après avoir suffisamment mâché.

Après les fêtes, compenser les excès

Que faire quand nous avons consommé un repas trop riche ? Voici quelques ingrédients naturels particulièrement efficaces :

  • pour digérer les graisses : gingembre frais râpé + citron pressé. Couvrir d’eau très chaude (mais non bouillante) et boire à volonté.
  • fenouil : mâcher les graines tout simplement !

Quelques produits bien connus peuvent aussi s’avérer utiles. Une cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire diluée dans un verre d’eau corrigera l’acidité gastrique. Les tisanes à visée digestive restent des solutions efficaces en cas de lourdeur et ballonnements. Et pour lutter contre la constipation, on ne fait pas mieux qu’une demi-cuillerée de psyllium à diluer dans un yaourt, une soupe ou une compote pendant quelques jours !

Nous vous recommandons de vous abstenir de viandes, charcuteries et fromages après les fêtes, au profit du poisson. Misez aussi sur les protéines végétales accompagnées de légumes – de préférence cuits car plus digestes que crus -, et le riz complet qui « nettoie » l’organisme.

Enfin, avant, pendant et après les fêtes, pensez à vous hydrater un maximum et buvez au minimum 1 litre d’eau par jour !

Une question ? Demandez-nous
Une question ? Demandez-nous
Bienvenu, des questions, des doutes, un problème? Nous sommes là pour vous aider.
Connexion...
Ninguno de nuestros consejeros está disponible en este momento. Pruebe más tarde.
Todos nuestros consejeros están ocupados en este momento. Pruebe más tarde.
:
:
:
Posez-nous vos questions, un conseiller vous répondra en direct.
:
:
La sesión ha caducado.
Cette conversation a été utile? Notez la session.
Bon Mauvais