Le lait végétal, alternative saine au lait animal

De nos jours, de plus en plus de consommateurs évitent de consommer du lait de vache. Souvent pour des raisons de santé (intolérance au lactose ou à la caséine), parfois par choix personnel lié à la condition animale. 

Fort heureusement, il existe une alternative saine, naturelle et gourmande au lait animal : le lait végétal. Ces boissons extraites de céréales (riz, avoine, épeautre…), de légumineuses (soja) ou d’oléagineuses (noisette, amande, coco…)  font de plus en plus d’adeptes.

Les avantages du lait végétal

Le lait végétal est une boisson non laitière à base d’eau et d’ingrédients végétaux. Le mot « lait » est donc employé à tort, probablement à cause de la couleur  des boissons végétales qui rappelle celle du lait.

La consommation d’un lait végétal présente de nombreux avantages sur le plan nutritionnel :

  • il ne contient ni lactose, ni cholestérol,
  • très digeste, il ne provoque pas de ballonnements au niveau intestinal,
  • il contient des graisses insaturées, plus bénéfiques que les graisses saturées contenues dans le lait de vache,
  • il est riche en vitamines et minéraux (calcium, magnésium, phosphore…),
  • le lait végétal est la plupart du temps exempt de gluten.

Quel lait végétal pour quel usage ?

On peut en faire la même utilisation que pour le lait de vache. Le lait végétal peut être notamment utilisé en cuisine, dans la préparation de vos plats, gâteaux, sauces et béchamel. Il se consomme au petit-déjeuner avec des céréales, et bien sûr en boisson, froide ou chaude, à tout moment de la journée.

Voici les meilleures façons d’utiliser les différents laits végétaux en cuisine :

  • pour des crêpes : lait de soja ou d’amandes
  • une béchamel ou des lasagnes : lait de soja ou lait d’avoine
  • un entremets : lait de riz ou d’avoine
  • un curry de crevettes : lait de coco
  • un smoothie : lait d’avoine ou de coco
  • avec les céréales au petit-déjeuner : lait de riz ou lait de noisettes pour plus d’onctuosité.

Les spécialistes déconseillent toutefois le sevrage au lait végétal pour les nourrissons, qui peut entraîner des carences en protéines animales. Sauf dans les cas où le lait végétal peut aider certains bébés à supporter une intolérance au laits maternels artificiels ; mais, comme le conseille l’Agence nationale de sécurité des aliments, le produit utilisé doit alors être choisi et prescrit par le médecin.

Attention aux laits végétaux industriels !

Le lait végétal n’est donc plus réservé aux seuls végétaliens ou intolérants au lait de vache. Leur consommation permet notamment d’augmenter la part des produits végétaux dans notre alimentation.

Aujourd’hui en France, plus d’un foyer sur dix consomme des boissons végétales, vendues hélas deux à trois fois plus chères que le lait animal. Un prix (trop) élevé, sachant que les laits végétaux vendues dans la grande distribution contiennent souvent plus de 90% d’eau !

Ceci ne doit pas vous décourager de consommer des laits végétaux. Il existe désormais des outils pour réaliser soi-même son lait végétal, à l’instar du ChufaMix, un pressoir très simple d’utilisation. Il suffit d’un mixer plongeant et de quelques minutes de travail pour déguster une délicieuse boisson végétale maison !